À Table ! #2 - Domaine du Père Jean

À Table ! - Domaine du Père Jean


Mal jugés, souvent décriés, les vins du Beaujolais nous montrent depuis quelques années un véritable renouveau. C’est ce que nous sommes aller chercher lors de ce deuxième épisode : vous montrer que les vins du Beaujolais - et aujourd’hui les vins de l’AOC Brouilly et Côte de Brouilly - en ont bel et bien dans le ventre !

À l’honneur, un domaine singulier, familial où produire du bon vin sur une si belle région est une fierté. Rendre les gens heureux, apporter de la convivialité grâce aux ressources de mère nature, élever avec finesse dans les caves durant plusieurs mois pour ensuite finaliser ce travail par un breuvage unique en son genre.

Nous vous emmenons aujourd’hui sur le versant Nord des Côte de Brouilly, sur la commune de Saint Lager à la rencontre de Julien Matray, un vigneron qui n’a pas fini de vous surprendre et de vous faire aimer les vins du Beaujolais.


La Tablée :

Le Domaine du Père Jean, c’est quatre générations de vignerons. Tenu actuellement par Julien MATRAY, ancien charcutier-traiteur revenu à la vigne dans le domaine familial en 2018. C’est son arrière grand père, Jean Matray, qui lança l’exploitation du domaine en 1940. Rapidement aidé par son fils, Jean également, et son petit-fils, Bernard MATRAY, le domaine prend une belle évolution dans les années 60’/70’ grâce à de belles plantations ou des rachats de parcelles. C’est uniquement en 1997 que Bernard Matray, le père de Julien, décida de créer un nom de domaine en hommage à son père et grand père : le Domaine du Père Jean.


Julien Matray - Quatrième génération du Domaine

En 2020, Julien a la chance de pouvoir exercer son talent sur près de 12 hectares dont 7 ha en appellation Côte de Brouilly sur le versant Nord uniquement, le fer de lance du domaine. Le versant Nord, chose importante à ses yeux nous dit-il :

«  On a la particularité d’avoir essentiellement un sol schisteux et argileux contenant de la pierre bleue de Brouilly, et encore plus du côté de notre parcelle « Les Berthaudières ». Ce versant Nord qui était décrié ces dernières décennies est aujourd’hui une force car cela nous permet d’avoir des vins plus équilibrés, des vins qui souffrent moins de la sécheresse, avec une meilleure acidité, donc des vins qui se conservent bien mieux et sont plus facile à vinifier. »

Cette qualité de sol sur les coteaux du Mont Brouilly permet à Julien et son équipe d’extraire la quintessence du Gamay dans ce type de conditions.

«  Grâce encore une fois à ce versant Nord, cela nous permet de vendanger un peu plus tard et d’avoir des raisins d’une maturité exemplaire. Nous prenons le parti de vinifier nos Côte de Brouilly plus longuement que notre Brouilly et notre Beaujolais-Villages afin de tirer le meilleur de ce terroir. Cela nous permet d’avoir des vins de caractère, bien structuré, qui se marieront très bien avec une pièce de viande grillé, type Côte de Boeuf ou du Gibier. » 

Certifié « Terra Vitis » depuis la récolte 2018, Julien continue de travailler comme l’a souhaité son père durant des années : être au plus près de la nature en travaillant dans le principe de la lutte raisonnée.

«  Depuis plusieurs années, nous restructurons le vignoble en charmette. La vigne est plus aéré avec un meilleur feuillage et nous permet de travailler plus « au vert » . Nous essayons vraiment de limiter les intrants au maximum. » 


Depuis 2018 et l’arrivée de Julien à la tête du Domaine, beaucoup de choses ont évolué. Nouveau logo, nouvelle identité visuelle, nouveau site internet, nouvelles étiquettes mais surtout des nouvelles cuvées. Le Côte de Brouilly « Tradition » reste l’essentiel de la gamme du Domaine, toujours accompagné par un Beaujolais Villages « Clos Reisser » et d’un Côte de Brouilly élevé en Fût de Chêne. La production en Rosé a également bien évolué et Julien est sur le point de nous préparer un sympathique Beaujolais Blanc à base de Chardonnay d’ici 2022. Une cuvée excellence existe désormais depuis 2015, « Les Berthaudières »,  l’année où Julien a débuté son aventure oenologique, et plus récemment, une nouvelle appellation au sein du domaine : l’AOC Brouilly. Nous reviendrons sur l’un d’entre eux sur La Table.

Depuis la reprise du domaine familial, Julien a aussi la chance d’avoir à ses côtés Rémi, son petit frère, qui n’hésite pas à lui filer un petit coup main du côté commercial entre deux semaines d’études. En effet, depuis 2018, Julien est ravi de voir de plus en plus de clients professionnels faire appel à ses produits de grande qualité aux quatre coins de la France. Parmi ceux-ci en local, on peut citer « La Terrasse du Beaujolais » à Chiroubles, « L’Auberge des 2 Roches » à Vergisson, « La Mère Jean » à Lyon ou encore directement à « La Ferme de Collonge » à Arnas, où l'on peut y retrouver dans la majorité les Côte de Brouilly Tradition.

Côte de Brouilly Tradition 2018 - Nouvelle étiquette

Au niveau des évènements, nous aurons toujours la traditionnelle journée Porte Ouverture, qui sera cette année le dernier week-end d’Octobre, un magnifique moment que nous avions eu la chance déjà d'assister l'année dernière avec son espace de dégustation, des producteurs locaux et le saucisson cuit dans la raisin. Julien devrait également être présent lors du Marché des Vins de Fleurie 2020, si le Covid nous fait pas des misères d'ici là...



La Table :

Grâce à un terrain schisteux et argileux composé de pierres bleues de Brouilly, le sol confère aux vins de Côte de Brouilly des typicités exceptionnelles : une belle structure, de magnifiques tanins et une capacité de vieillissement exemplaire. Tout d’un grand vin du Beaujolais ! Et dans cette catégorie au Domaine du Père Jean, le top, c’est la cuvée « Les Berthaudières » ! Un Côte de Brouilly parcellaire, issu de vignes ayant plus 80 ans.


Cuvée "Les Berthaudières" et la Pierre Bleue de Brouilly

Créé lors de la récolte 2015, le Côte de Brouilly « Les Berthaudières » a le droit à un traitement tout particulier. De part sa vieillesse, les grumes sont plus petites qu’à la normale mais totalement gorgé de sucre avec une acidité particulièrement haute. Le raisin idéal pour en faire un grand vin de table et de garde.

C’est en Janvier que tout se joue. Selon son développement, Julien prend la décision ou non de garder la cuvée telle quelle ou de l’assembler à la cuvée tradition. C’est donc uniquement lors des très belles années que la cuvée « Les Berthaudières » voit le jour après un élevage en cave de près de deux ans.

« Etant donnée que c’est une cuvée « élite », je préfère attendre un an ou plus et être en rupture que de flouer le consommateur. Nous sommes sur une bouteille tarifée à 15,00€ départ cave, cela doit être un vin d’exception. » 

En effet, le millésime 2016 et 2019 n’existera pas car il n’était pas dans les attentes de Julien. Tout le contraire du 2017 que nous vous présentons ici et du 2018 qui attend sagement son tour dans les caves du domaine. Un travail gagnant puisque la cuvée 2017 s’est vu primé d’une Étoile lors de l’édition 2020 du Guide Hachette des Vins.

Côté dégustation, Julien nous l’a bien dit : « Il faut être patient encore pour le déguster à son apogée ». Mais si la patience n’est pas votre qualité première, on vous concocté quelques accords tout de même !



Nous appelons souvent dans le langage courant les Côte de Brouilly « CDB ». Qui pourrait également signifié Côte de Boeuf. N'est-ce pas ? L’accord est donc tout trouvé ! Laissez la bouteille prendre en température, carafez la légèrement ou ouvrez la une heure avant et elle vous dévoilera tout son caractère.

Sur un beau plateau de fromage affiné, lors d’un repas de famille, l’accord est idéal : partage, convivialité, caractère. On est en pays Beaujolais, aucun doute !

Sur la Table :

Pour les impatients, ou pour les prochaines années, nous avons ensuite mis en situation ce merveilleux Côte de Brouilly «  Les Berthaudières » 2017.

Nous sommes parti dans l’esprit du « CDB » , à la sauce estivale pour les bon vivants qui apprécient le bon vin. Pour changer de la Côte de Boeuf, qui peut parfois vider votre porte feuille si vous êtes nombreux, une belle Entrecôte charolaise fera également très bien l’affaire. Pour le côté confit des fruits noirs du vin, une tomatade maison viendra accompagner l’Entrecôte. La garniture est à votre guise mais rien de mieux que des petits pomme de terre nouvelles et des tomates d’antan pour un repas estival en terrasse. 

Alors on sort le Côte de Brouilly « les Berthaudières » 2017 de la cave, on le carafe et on passe en cuisine !


Entrecôte Charolaise 700g au thym et Tomatade maison

Côte de Brouilly "Les Berthaudières" 2017 - Domaine du Père Jean

©Prestafood & Com

Préparation : 20 min | 2 à 3 personnes

Ingrédients :


  • 120g de tomates confites

  • 10g d’échalote

  • 1 petite gousse d’ail

  • 1 cac de concentré de tomate

  • 60g d’huile de colza

  • 10g d’huile de colza grillé ( Huilerie Beaujolaise )

  • Entrecôte charolaise ( 700g )

  • 6 branches de thym

  • Sel/poivre

  • Beurre/huile si à la poêle

Préparation :

  1. Saler l’entrecôte sur les deux faces et saisir à la poêle ou au barbecue avec 3 branches de thym sur chaque face. Laisser 2/3 min par face pour une cuisson bleu/saignante le temps d’avoir une belle coloration sur une face puis retourner ( tirer jusqu’à 5 min pour une cuisson à point et 8/10 minutes pour du bien cuit, même si ce serait dommage d'en arriver là ). La deuxième face bien coloré, poivrer et placer l’entrecôte dans un plat et enfourner 10 minutes au four à 65°C.

  2. Durant ce temps, lancer la tomatade. Dans un mixeur, ajouter les tomates confites égouttées, l’échalote, l’ail et le concentré de tomate. Mixer durant 5 à 8 min tout en ajoutant les deux huiles en filet. Le résultat doit être quasiment lisse. Réserver au frais.

  3. Détailler en tranche l’entrecôte accompagné de la Tomatade et des garnitures de votre choix. N’oubliez pas le Côte de Brouilly « Les Berthaudières » dans la carafe !  




Bon appétit !


Coordonnées :

Domaine du Père Jean

185 Route de la Glacière

69220 SAINT LAGER


www.domaineduperejean.com

domaineduperejean@gmail.com

04 74 66 85 59 | 06 98 69 93 43




37 vues

307 Rue de la Quarantaine, 69400 Villefranche-sur-Saône, France

prestafoodandcom@gmail.com

06 87 61 96 81

  • Noir Pinterest Icône

©2022 by Prestafood & Com